Blog Psycho-décoration

ASTUCES

JEU DES 5 ERREURS – Réponses

Une femme célibataire, Oria, 35 ans, en transition professionnelle souhaite donner un nouvel élan à sa vie. Elle décore son séjour selon son inspiration du moment que voici, mais …

Selon la Psycho-décoration, votre intérieur est un double de vous-même projeté à l’extérieur sous forme décorative. En ce sens, tout ce qui constitue la décoration (les couleurs, les matières, les formes, les images, etc. conjuguées ensemble) interjettent un message sur nos émotions. Il n’y a donc pas, à proprement parler d’ « erreurs » psycho-décoratives, mais plutôt de choix mal ajustés à vos aspirations.  Voici une grille de lecture possible de l’intérieur d’Oria !

1 – T A B L E A U X 

Elle est célibataire et souhaite donner un nouvel élan à sa vie : les tableaux dont elle s’entoure représentent des femmes seules : chaque fois qu’elle passera dans son séjour, qu’elle les remarque ou non, sa déco rappellera dans sa psyché son célibat. Les couleurs toniques donnent du peps à l’information que murmurent ses tableaux : comme si, peu importe sa vie en solo, Oria vivait sa féminité avec piquant et créativité… de façon peut-être quelque peu déstructurée ?

2 – C H A I S E

Un fauteuil ou une chaise déposés dans un espace qui ne sont pas aménagés de manière cosy finissent toujours en attente, esseulés et vides. Sous un escalier, de part et d’autre d’un meuble, dans le coin mal éclairé d’une pièce. Ces  « symboliques d’attente » murmurent dans la psyché des habitant des messages de lassitude, d’espérance passive. A moins que le fauteuil ne mue en zone d’accumulation de bazar itinérant qui n’a pas trouvé sa place dans le rangement de l’habitation ? (http://alexandraviragh.com/publications/rangement-detox-9-cles-pour-une-maison-heureuse/) Une chaise sur laquelle on ne s’assied pas ne vit pas et attend…

3 – M E U B L E   S U S P E N D U

Les masses décoratives dans un intérieur s’enracinent à la façon de notre corps physique : à savoir, tout est soumis à la force gravitationnelle. L’oeil a naturellement tendance à raccrocher les volumes au sol, par recherche inconsciente de stabilité ou de connu ? Lorsqu’un volume de mobilier défie cette loi naturelle, flottant comme en apesanteur au-dessus du sol, il crée un décalage créatif face à la norme naturelle à laquelle notre propre corps est soumis. Des pieds offrent donc dans la psyché des habitants un sentiment de stabilité dont on décidera s’il est particulièrement utile dans notre vie personnelle…

4 – U N E  P L A N T E

Les plantes sont précieuses dans nos habitations : pas seulement pour égayer un intérieur, aussi pour y glisser leur vie tranquille, purifier certaines émissions toxiques dans l’air ambiant (http://alexandraviragh.com/maison-saine/ ) et dynamiser les  espaces. Ici, une plante aux rares feuilles (à la pousse lente) éveille plutôt la « nature morte » (still life) que l’abondance de vie en pleine croissance. En phase de transition, préférez vous entourer d’alliés vivants : de la  végétation verdoyante à croissance rapide!

5 – M A   P R E M I E R E   P O I G NE E   D E   M A I N S

Tout naturellement, votre oeil a tendance à diriger droit devant lorsque vous pénétrez dans un espace. Vous verrez donc (presque) toujours en premier, le tiers central du mur face à la porte. A la manière d’une première poignée de mains, cet espace définit la « rencontre » avec un lieu et ses habitants. Et rien de tel qu’une poignée de mains chaleureuse et accueillante! Ainsi, des objets placés dans cet espace de bienvenue rempliront moins bien leur fonction s’ils rappellent l’eau, le froid, la neige, l’obscurité, le bleu… Privilégiez-y la lumière et les tonalités chaudes !

U  n    b  o  n  h  e  u  r    

c  o  m  m  e  n  c  e    t  o  u  j  o  u  r  s    

à    l’  i  n  t  é  r  i  e  u  r . . . 

Apprenez les bases de la Psycho-décoration lors de la formation intense MA MAISON HEUREUSE 2018 – http://alexandraviragh.com/wp-content/uploads/2016/09/formation-ma-maison-heureuse-2018.pdf